Burn Out: la spirale infernale de l’épuisement professionnel

Le burn out est une spirale infernale dans laquelle l’individu touché ne se repose plus. Il est en mode « travail » constamment: pendant son activité professionnelle, ses temps de pause au bureau et même durant son temps personnel à la maison. La pression l’accompagne dans le cadre professionnel comme privé.

La pression et le stress deviennent tellement forts, que l’individu entre dans une spirale de laquelle il ne peut pas sortir même lors des moments hors du cadre professionnel permettant logiquement de se ressourcer. Au terme de cette spirale, l’individu peut arriver à craquer nerveusement.

Le burn out a un impact sur la santé psychique de l’individu et se traduit par une nervosité extrême et une perte du contrôle de l’émotivité. Si un de vos collègues, commence a changé son comportement: sautes d’humeur et/ou crises de larmes, il est probable qu’il soit au bord de l’épuisement professionnel.

 

Les autres symptômes psychiques du burn out sont nombreux : perte d’esime de soi, incapacité à se sentir reconnu, cynisme, découragement, abattement, sentiment de manque de chance…..

Le burn out a aussi un impact sur la santé physique. L’individu au bord du burn out est particulièrement fatigué et n’arrive plus à se reposer. Il rencontre des troubles du sommeil, a des soucis de concentration et sa perte d’efficacité devient récurrente.
La personne entre alors dans un cercle vicieux où la perte d’efficacité est compensée par une demande d’énergie supplémentaire et un surengagement  la poussant à être encore plus fatiguée. Les individus victimes sont trés souvent incapables d’accepter l’échec et de refuser de nouvelles missions.

Les premiers signes ressemblent à ceux d’une grosse fatigue ou d’une dépression et il est parfois de faire la différence. Mais dans le burn out, ces signes  sont fréquents et récurrents. Comparativement à la dépression, spirale descendante lente, le burn out se distingue par une période de surengagement  en terme de temps et d’énergie avant la cassure brutale et radicale.

Malheureusement l’individu lui-même peut avoir du mal à se rendre compte du processus menant au burn out dans lequel il se trouve et aura tendance à justifier sur son surengagement par le plaisir au travail. Il est important que le manager puisse être vigilant.

Lorsque qu’une personne  est sujet à ces symptômes qui se multiplient et perdurent, il est nécessaire de se faire accompagner avant de craquer. La médecine du travail  peut être un soutien et peut décider d’un arrêt temporaire et/ou d’un aménagement des conditions de travail avec pour objectif de reconstruire sa vie et ses conditions professionnelles pour éviter la rechute

Spéciale réduction »